Web-Stat analytics
Homosexualité

Lanlaire menace de dévoiler les noms des homosexuels « pudiques » du gouvernement gabonais

Lanlaire menace de dévoiler les noms des homosexuels « pudiques » du gouvernement gabonais
Lanlaire menace de dévoiler les noms des homosexuels « pudiques » du gouvernement gabonais © 2020 D.R./Info241

A la question qui a bien pu inspirer la dépénalisation de l’homosexualité Gabon, le célèbre homosexuel gabonais Ange Landry Mbeng alias Lanlaire, vivant en exil en Europe, a certainement la réponse. Dans un message posté ce dimanche soir, l’ancien grand pensionnaire des couloirs feutrés du pouvoir gabonais, promet de livrer les noms d’homosexuels et de bisexuels « pudiques » tapis dans le cercle de pouvoir gabonais qui se refusent encore à soutenir ouvertement la reforme du Code pénal actuellement devant les deux chambres du parlement. Une menace, alors que beaucoup de gabonais sont vent debout devant la volonté du gouvernement d’Ali Bongo de dépénaliser l’homosexualité dans le pays.

Lanlaire a lancé un véritablement pavé dans la marre ce dimanche. Dans un post qui promet de faire jazer, le plus célèbre des homosexuels gabonais menace de livrer les noms des d’homosexuels et bisexuels tapis dans les arcanes du pouvoir gabonais. En cause, leur mutisme devant le combat pour la dépénalisation de l’homosexualité qui continue de diviser les gabonais. Une initiative du gouvernement Nkoghe Bekale qui offusque tant les hommes d’église que les défenseurs de nos us et coutumes.

Des homosexuels tapis dans les instances décisionnaires

« Je m’adresse à tous les homosexuels, les bisexuels et les lesbiennes pudiques du gouvernement actuel ou précédents », écrit d’entrée le célèbre Lanlaire. Avant de rajouter : « Sachez que vous ne continuerez pas à ne pas assumer lorsque le combat de la reconnaissance des droits humaines est au centre des débats dans notre pays », interpelle-t-il.

La menace brandie par l’activiste homosexuel

Le militant homosexuel s’offusque ainsi du silence observé par de nombreuses personnalités du gouvernement d’Ali Bongo qui ne manifestent pas ouvert leur soutien à la dépénalisation de l’homosexualité. Pour les pousser à se réveiller et à sortir de leur placard, Lanlaire n’hésite pas à brandir la menace de livrer au public leurs noms. « Vous devriez assumer sinon je vais devoir vous dénoncer tous à ma prochaine sortie et j’assumerai les conséquences », prévient-il.

Sortie du placard

Voici qui a le mérite d’être clair. Depuis l’annonce de la dépénalisation de l’homosexualité caché dans le projet de reforme du Code pénal gabonais, peu de voix s’élève pour soutenir l’initiative. Les homosexuels du gouvernement sont donc invité au forceps de défendre publiquement cette orientation sexuelle qui est aussi la leur au risque de voir leurs noms dévoilés sur la place publique par cet activiste, bien connu pour ses sorties médiatiques tapageuses.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article