En prélude à la rentrée

Le Conseil national des parents d’élèves du Gabon porté sur les fonts baptismaux

Le Conseil national des parents d’élèves du Gabon porté sur les fonts baptismaux
Le Conseil national des parents d’élèves du Gabon porté sur les fonts baptismaux © 2020 D.R./Info241

C’est au cours d’une conférence de presse tenue ce samedi matin à la Chambre de commerce et de l’industrie du Gabon que l’ancienne Fédération nationale des parents d’élèves du Gabon (FENAPEG) s’est muée en un conseil national éponyme. En présence de plusieurs partenaires sociaux du monde éducatif gabonais, Donatien Boulingui a officiellement été installé dans ses nouveaux attributs de président de cette structure.



Profitant de la conférence du gouvernement sur la phase 2 d’allègement des mesures restrictives liées à la lutte contre le coronavirus au Gabon, Patrick Mouguiama Daouda, ministre de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur a réaffirmé les dates de rentrée administrative et de reprise des cours. Juste un jour après, le Conseil national des parents d’élèves (CNPE) a fait sa sortie officielle. Hasard de calendrier ou timing programmé ? Toujours est-il que les acteurs du secteur de l’éducation semblent, chacun de son côté, se bouger pour mieux aborder ce retour dans les classes.

La photo de famille des participants à cette sortie officielle

Né d’une "volonté de certains parents qui avaient besoin d’un espace plus libre et dont l’ambition de défendre l’intérêt supérieur des enfants est inébranlable", comme l’a souligné Donatien Boulingui lors de son allocution inaugurale en tant que président fraîchement installé, le CNPE a d’emblée annoncé les axes sur lesquels va s’appuyer son action.

Bien qu’ayant reconnu les “efforts déployés ou envisagés par les pouvoirs publics dans le traitement de la problématique de l’école gabonaise”, il n’a pas manqué de d’alerter sur un certain nombre de “problèmes sans solution ou partiellement résolus” par celui-ci au moment où pointe à l’horizon cette nouvelle année scolaire marquée par la lutte contre la pandémie de la covid-19 et son corolaire de restrictions qui seront très difficiles à appliquer.

De même, sur le plan pédagogique, le CNPE a par exemple souhaité la suppression des frais non nécessaires, l’interdiction de la vente aux élèves des fascicules par certaines enseignants etc...

En présence d’Emmanuel Mvé Mba, président de l’Union des syndicats de l’éducation nationale du Gabon (USEG), par ailleurs, représentant de l’Union internationale des services publiques et assimilés, du conseiller spécial d’Ali Bongo en matière d’éducation et de plusieurs leaders syndicaux à l’instar de Patrick Mombo, le CNPE est donc porté sur ses fonts baptismaux.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article