Sanctions ministérielles

Les candidats exclus du bac 2020 implorent indulgence des autorités gabonaises

Les candidats exclus du bac 2020 implorent indulgence des autorités gabonaises
Les candidats exclus du bac 2020 implorent indulgence des autorités gabonaises © 2020 D.R./Info241

Ce mardi 18 août 2020, les élèves dont les dossiers ont été reconnus comme frauduleux ont une fois de plus investi le parvis du ministère de l’Education nationale pour réclamer l’indulgence des autorités gabonaises pour leur admission en salle d’examen ce jeudi 20 août.



Depuis jeudi 13 août 2020, les élèves candidats au baccalauréat 2020 dont les dossiers ont été rejetés pour cause de falsification de bulletins de notes n’ont cessé d’investir le parvis du ministère de l’Education nationale afin de demander d’une part la clémence du ministre mais encore plus celui d’Ali Bongo. Ce, dans le but de voir lever cette sanction qui pèse contre eux.

« Nous demandons pardon à notre père Ali Bongo Ondimba. Nous reconnaissons le tord causé à la Nation, d’où notre appel à la clémence du chef d’État Ali Bongo Ondimba », a affirmé un des manifestants rencontré par les reporters d’Info241. Certains passent même la nuit sur les lieux pour espérer être entendus par les autorités sur leur exclusion des examens qui débuteront ce 20 août sur l’ensemble du territoire national.

Pour avoir été reconnu auteur de falsification de bulletins de note moyennant versement d’une somme de 150 000 FCFA, ce sont au total 684 candidats au baccalauréat session 2020 qui ont vu leurs dossiers être rejetés. À présent, l’espoir d’être admis en salle d’examen pour ces candidats mis de côté, ne reposerait que sur l’indulgence de dernière minute d’Ali Bongo.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article