Entrave religieuse

Les chrétiens du Gabon empêchés de prier dans les églises par le gouvernement Ossouka

Les chrétiens du Gabon empêchés de prier dans les églises par le gouvernement Ossouka
Les chrétiens du Gabon empêchés de prier dans les églises par le gouvernement Ossouka © 2020 D.R./Info241

Le clash tant redouté entre le gouvernement gabonais et les églises a bien eu lieu ce dimanche matin. Le ministère de l’Intérieur ayant déployé dès vendredi soir policiers, gendarmes et autres militaires pour empêcher la réouverture des églises du pays avant le 30 octobre. Des heurts ont éclaté entre chrétiens et force de l’ordre dans plusieurs villes. La messe prévue à la cathédrale Notre Dame, présidée par l’archevêque de Libreville Jean Patrick Iba-Ba, s’est quant à elle déroulée sans accro.



Lire aussi >>> Les messes maintenues ce dimanche malgré les intimidations du gouvernement gabonais !

Le gouvernement gabonais a sorti l’artillerie lourde pour pas perdre son bras de fer contre l’Eglise catholique. Guerre ouverte qui les opposent autour de la réouverture des lieux de culte depuis le 16 octobre. Signe de ce profond malaise, l’armée a dû encercler le domicile de l’archevêque de Libreville pour le contraindre à pas se rendre à son office religieux. L’église Saint Pierre, située en face de la Présidence gabonaise, a été barricadée par la garde républicaine.

La messe présidée ce dimanche par l’archevêque de Libreville

Dans le reste du pays, c’est un important dispositif policier qui a été déployé pour empêcher les fidèles de se rendre dans les églises. Des échauffourées ont éclaté à certains endroits avec l’usage de bombes lacrymogènes pour disperser les foules. Plusieurs responsables religieux et fidèles ont été molestés par endroit par les forces de l’ordre qui tenaient à ne pas faire mentir l’ambition du gouvernement de maintenir ces lieux de culte fermés jusqu’à vendredi prochain.

L’entrave des policiers ici à Oyem

Seule victoire pour les religieux, la messe pontificale présidée par Mgr Jean Patrick Iba-Ba a finalement pu être célébré à la cathédrale Notre Dame de l’Assomption de Libreville. Empêchés de se rendre dans leurs paroisses, plusieurs chrétiens ont pu faire une procession dans les rues et prier pour les policiers qui les ont empêché de se rendre dans leur église.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article