1940

Ossouka Raponda au Congo pour un colloque célébrant l’aide de l’Afrique à la libération de la France

Ossouka Raponda au Congo pour un colloque célébrant l’aide de l’Afrique à la libération de la France
Ossouka Raponda au Congo pour un colloque célébrant l’aide de l’Afrique à la libération de la France © 2020 D.R./Info241

Pour sa première sortie internationale et ce malgré la pandémie de coronavirus, la Première ministre gabonaise Rose Christiane Ossouka s’est rendue mardi à Brazzaville pour un colloque international commémorant les 80 ans de participation des troupes africaines à la libération de la France en 1940.



Ce colloque baptisé « De Gaulle et Brazzaville : une mémoire partagée entre la France, le Congo et l’Afrique », a enregistré la participation plusieurs chefs d’Etat dont Denis Sassou N’Guesso (Congo), Idriss Deby Itno (Tchad), Félix Tshisekedi (RDC), le Premier ministre camerounais Joseph Dion Ngute, le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et la secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Louise Mushikiwabo.

La Première ministre lors de son discours

Lors de l’ouverture de ce colloque, la Première ministre gabonaise a, dans son discours, rappelé les liens indéfectibles qui unissent le Gabon aux pays de la sous-région, mais également à la France et a appelé à faire de l’Histoire commune et de la mémoire partagée, un socle sur lequel s’appuyer pour bâtir ensemble, de manière apaisée et en toute sérénité, un avenir encore meilleur.

En marge du colloque, Rose Christiane Ossouka Raponda a été reçue en audience par le président congolais, Denis Sassou N’Guesso, à qui elle a transmis un message personnel d’Ali Bongo, absent de ce rendez-vous diplomatique sous-régional.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article