CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 872
Nombre de décès depuis mars 2020 176 +2

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 28 120 +872
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
L'info en bref...

JO : Au tour de Sarah Mazouz d’entrer en compétition pour le Gabon ce jeudi à 5h00 !

JO : Au tour de Sarah Mazouz d’entrer en compétition pour le Gabon ce jeudi à 5h00 !
JO : Au tour de Sarah Mazouz d’entrer en compétition pour le Gabon ce jeudi à 5h00 ! © 2021 D.R./Info241

Moov Africa

Après l’élimination mardi matin d’Anthony Obame en 8e de finales taekwondo des Jeux Olympiques Tokyo 2020, les yeux sont désormais rivés sur la judokate Sarah Myriam Mazouz (34 ans). Celle-ci entrera en compétition ce jeudi 27 juillet à 5h00 (heure de Libreville) pour défendre les couleurs du Gabon en 16e de finales des -78kg. Pour cela, elle devra venir à bout de la Polonaise Beata Pacut (25 ans).

Lire aussi >>> Jeux Olympiques 2021 : Quelles chances pour les 5 athlètes alignés par le Gabon ?

Un combat qui s’annonce épique car la Gabonaise affrontera ce jeudi matin la championne d’Europe 2021 de cette catégorie. La vice-championne d’Afrique de judo, devra vite faire oublier l’expérience des Jeux Olympiques de Rio où elle avait été éliminée en 16e de finales par l’Anglaise Natalie Powell. Une revanche pour la championne gabonaise qui porte désormais les uniques espoirs de médaille de toute une nation.

Le rendez-vous est pris pour ce jeudi dès 5h00. Sarah Myriam Mazouz sera la seconde athlète de la délégation gabonaise à entrer en piste. Un combat que pourrez suivre en direct sur Info241 et sur nos réseaux sociaux. Bonne chance Mazouz !

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève