CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 389
Nombre de décès depuis mars 2020 183 +5

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 29 515 +289
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Choses vues

CHR de Port Gentil : 5 mois après la grève, le problème d’eau accable toujours les patients

CHR de Port Gentil : 5 mois après la grève, le problème d’eau accable toujours les patients
CHR de Port Gentil : 5 mois après la grève, le problème d’eau accable toujours les patients © 2021 D.R./Info241

Les patients et le personnel soignant du Centre hospitalier régional (CHR) de Port-Gentil, situé dans le 4e arrondissement de la capitale économique du Gabon ne savent plus à quel saint se vouer du fait de la pénurie en eau potable qui frappe la structure sanitaire depuis plus de 5 ans déjà. Le 8 juin dernier, en début de matinée, le Syndicat des médecins et fonctionnaires du Gabon (SYMEFOGA) avait entamé une grève du fait du non-paiement de 11 mois de primes de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) allant de juillet 2020 à mai 2021 ainsi que de la non fourniture en eau.

Info241 sur Whatsapp

Lire aussi >>> L’hôpital de N’tchengue en grève générale pour réclamer de meilleures conditions de travail

Une situation qui affecte lourdement la qualité de prise en charge des patients au sein de cet établissement sanitaire central de l’Ogooué-Maritime. Face à cet état de fait, les conséquences sont inéluctables les patients internés ainsi que externes, venus pour tout type de problème de santé. Ceux-ci sont pour la plupart, contraints de déféquer ou d’uriner hors des locaux. Le pire, d’autres sont obligés d’apporter plusieurs jerricans d’eau potable pour les besoins de toilette de leur parent hospitalisé.

Une vue de la structure hospitalière

« Ici les patients sont comme livrés à eux-mêmes. Les femmes qui sont en gynécologie sont encore dans le besoin quotidien d’eau potable pour prendre leur douche et la toilette des nourrissons. Mais il n’en n’est rien, l’hôpital est sans eau », nous relate Sonia Orèma, sœur d’une patiente qui est « en travail » actuellement dans ladite structure. Un problème majeur que rencontre l’hôpital phare et de référence de l’Ogooué-Maritime depuis plusieurs années.

Et la direction de l’hôpital se terre dans un mutisme sans précédent. Il faut dire que les pouvoirs publics entre autres, le ministre de l’Énergie et son collègue de la Santé avaient été interpellés sur cette situation lors du mouvement de grève observé par le SYMEFOGA il y a quelques mois. Et depuis lors, de rien n’a bougé. Cependant, il serait nécessaire sinon judicieux pour la santé de tous, que ce problème soit pris à bras le corps car l’eau c’est la vie.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article