Justice

Pour 100 FCFA, un voisin violait à répétition une adolescente de 13 ans à Port-Gentil

Pour 100 FCFA, un voisin violait à répétition une adolescente de 13 ans à Port-Gentil
Pour 100 FCFA, un voisin violait à répétition une adolescente de 13 ans à Port-Gentil © 2021 D.R./Info241

Encore une affaire de viol sur mineure dans la capitale économique du Gabon. La cour criminelle spéciale de Port-Gentil (Ogooué-Maritime) devait juger une sombre affaire remontant à 2015. Barthélémy Moubamba Moubamba (gabonais de 30 ans, 24 ans au moment des faits) qui était en liberté provisoire, a été condamné mardi par contumace, à 20 ans de réclusion criminelle pour viol sur mineure de moins de 15 ans. Une victime de 13 ans qu’il avait réussi à appâter pour la modique somme de 100 FCFA.

Moov Africa

Et un voisin-violeur de moins dans les rues de Port-Gentil. Le tribunal de la ville du sable n’a pas lésiné à appliquer la peine maximale prévue en matière de viol de notre Code pénal. Le bourreau Barthélémy Moubamba Moubamba, remis pourtant en liberté provisoire deux ans après les faits, était jugé en son absence pour le crime de viol commis sur une jeune fille de son quartier.

Une vue de la salle d’audience, lors de ce procès

Les faits remontent au 7 décembre 2015. La victime âgée de 13 ans, demandant une pièce de 100 francs CFA à sieur Barthélémy Moubamba Moubamba, ne se doutait pas du lourd tribu à payer pour la générosité de ce voisin peu ordinaire. Suite à cette demande naïve, il intimera l’ordre à la gamine de le suivre dans une maison inachevée non loin de chez elle. Arrivés sur les lieux, il abusera sans ménagement de l’adolescente.

Pendant qu’il assouvissait paisiblement sa libido pédophile et criminelle, il n’avait pas remarqué la présence d’un voisin qui révèlera l’affaire aux autres habitants du quartier. Informée de ce qui venait à peine de se produire sur sa fillette, la mère de la victime déposera immédiatement une plainte auprès de l’antenne provinciale de la police d’investigation judiciaire de l’Ogooué-Maritime. « Ce n’était pas la première fois qu’il lui emmenait pour les mêmes causes », témoignera l’adolescente au cours de l’instruction.

Arrêté puis entendu, le délinquant sexuel rejetait catégoriquement les faits et indiquera « qu’il avait dit à la jeune fille de le suivre parce qu’il voulait uriner ». Mais le voisin qui avait surpris les amants en ébats sexuels est formel. Il affirmera dans sa déposition qu’ils étaient « l’un sur l’autre comme un couple ». Et que Barthélémy Moubamba Moubamba, combinaison baissée, « était entrain de faire l’amour à la gamine ». Déféré devant le magistrat instructeur, l’accusé n’a eu de cesse de nier les chefs d’accusation qui pesaient sur lui

La cour criminelle siégeant publiquement, n’a pas tremblé face à un tel dossier. Le procureur général dans sa plaidoirie, a requis à la Cour « l’application stricte et ferme de la loi ». Rendant son verdict, la cour le condamnera à 20 ans de prison pour viol sur mineure de moins de 15 ans. Condamnation assortie d’un mandat d’arrêt car le voisin-violeur jouissait déjà d’une ordonnance de mise en liberté datant du 29 novembre 2017.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article