Banditisme

Pour le vol d’un sac à main et d’un téléphone, un gabonais écope de 15 ans de prison

Pour le vol d’un sac à main et d’un téléphone, un gabonais écope de 15 ans de prison
Pour le vol d’un sac à main et d’un téléphone, un gabonais écope de 15 ans de prison © 2021 D.R./Info241

Le tribunal de Première instance de Port-Gentil (Ogooué-Maritime) en session criminelle a encore frappé fort ce vendredi en condamnant un jeune braqueur âgé de 26 ans, Steve Akanda Itonda, à 15 ans de prison pour complicité de vol avec arme apparente. Le braqueur et un de ses comparses avaient tenté de dérober un sac à main et un téléphone avant d’être rattrapés par des riverains et présenté devant la justice.

Moov Africa

Les Port-Gentillais peuvent désormais compter un délinquant en moins dans leurs rues. Steve Akanda Itonda, la vingtaine d’année révolue vient d’être sévèrement puni ce vendredi par le tribunal de la ville du sable à 10ans de réclusion criminelle pour complicité de vol avec une arme apparente. Les faits remontent à la nuit du 6 au 7 juillet 2016 au quartier bac aviation, dans le deuxième arrondissement de la cité pétrolière.

Les faits

Les victimes, Ruth Moulanda Mahanda et sa sœur, se rendaient à une veillée funèbre. En chemin, surgira Steve Akanda Itonda muni d’une arme à feu qu’il avait pointée sur ses victimes leur sommant de lui remettre leurs effets de valeurs Apeurée, Ruth s’exécutait. L’indélicat pris attache avec un de ses compagnons d’armes caché dans la pénombre pour détrousser les dames avant de prendre la fuite.

Une vue de la cour au cours de l’audience de vendredi

Alertés par les cris violents des deux jeunes dames qui réalisaient à peine ce qui venait de leur arriver, les agents de la SGS qui étaient à bord d’un véhicule se lancèrent à la poursuite des braqueurs. Quelques minutes plus tard, ces agents de sécurité revenaient avec l’un des individus. Il s’agissait bel et bien du principal braqueur sieur Steve Akanda Itonda.

Sommé de questions dans ce qui a failli se transformer en justice populaire, sieur Steve Akanda Itonda avouait où les effets dérobés se trouvaient. Il s’agissait entre autre : d’un sac à main et d’un déposera une plainte contre Steve Akanda Itonda. Entendu en enquête préliminaire, l’accusé déclarait « qu’avec ses amis, ils ont soustrait le sac de leur victime grâce à une arme factice ». Déféré devant le parquet de la République, il sera accusé du chef de complicité de vol à la tir.

Rattrapé par la justice

Lors de son instruction à la barre, Steve Akanda Itonda appuyait ses propos en indiquant « avoir aidé et assisté son complice en se saisissant du sac avant de prendre la poudre d’escampette ». Le substitut général tenant le siège du ministère public, a requis au cours de l’audience, la culpabilité de l’accusé et sa condamnation à une peine de 15 ans de réclusion criminelle.

Quant à Me Élie Missou, commis à la défense de l’accusé, il a plaidé à titre principal, la disqualification du crime initialement retenu, en délit de simple vol en raison de la nature factice de l’arme utilisée par son client et subsidiairement, la culpabilité de son client tout en sollicitant des circonstances atténuantes tout en revoyant la peine à la baisse.

S’agissant de l’accusé, il a présenté ses excuses à la victime et à la cour en espérant que sa sentence soit moins sévère. Dans sa délibération finale concernant cette 22e affaire de vol en tout genre, la cour a été intransigeante lors du verdict final. Elle a ainsi reconnu le nommé Steve Akanda Itonda coupable du crime de complicité de vol avec une arme apparente. En répression, elle le condamnera à 15 ans de réclusion criminelle dont 5 ans de sursis.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article