CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Forum de la presse PSD

Maganga Moussavou prodigue des conseils d’éthique et de gouvernance à Ali Bongo !

Maganga Moussavou prodigue des conseils d’éthique et de gouvernance à Ali Bongo !
Maganga Moussavou prodigue des conseils d’éthique et de gouvernance à Ali Bongo ! © 2021 D.R./Info241

Un mois après son tout premier forum de la presse, l’ancien vice-président du Gabon, Pierre Claver Maganga Moussavou, était une nouvelle fois ce vendredi face aux médias. Après l’e-élection et le tableau sombre qu’il avait dressé de la situation du pays dans ses précédentes sorties, le leader du Parti social démocrate (PSD, opposition modérée) a fait de nouvelles propositions de gestion du Gabon pour parvenir à la « cohésion sociale ». Une prise de parole autour de « l’éthique », précédée par celles d’une représentante de la société civile et du mouvement des jeunes du PSD.

Moov Africa

Lire aussi >>> Maganga Moussavou alerte les autorités gabonaises sur la situation déplorable du pays

Le second forum de la presse du PSD s’est tenu ce vendredi 14 mai à Libreville. Il été marqué par deux panels animés par Léa Ozoumet de la société civile et Steven Kiemy, président de l’Union des jeunes socio-démocrates. "Nous constatons que la femme gabonaise n’est pas visible sur la scène publique et politique. La femme gabonaise est en quelque sorte entrain de se chercher « , a affirmé la panéliste de la société civile.

Elle n’a pas manqué de rappeler les missions premières de la femme. La matrice comme première mission, la deuxième est culturelle ou traditionnelle. »La femme gabonaise est la gardienne des valeurs et des traditions. Et la dernière, la mission sociale ou sociétale, la femme est un acteur incontournable pour le développement social" , a martelé Léa Ozoumet.

L’autre intervenant, Steven Kiemy, de l’Union des jeunes Socio-démocrates a abordé la question des jeunes et de l’éthique. Selon lui, les responsables de ces maux qui minent la jeunesse gabonaise aujourd’hui sont "sans doute, le politique qui au détriment des valeurs d’excellence, d’équité, de justice, d’égalité, de partage et d’amour... forgent plutôt dans les administrations, les milieux universitaires et dans toute la société en générale, des contre-valeurs en vue d’une stabilité politique a contre-sens".

Le leader du PSD ce vendredi

Prenant la parole à son tour pour parler de l’éthique du pouvoir ou l’art de bien gouverner, l’ancien vice-président a lâché : « Afin de bien gouverner le Gabon, un pays à faible population et de veiller à la cohésion sociale sans laquelle toute action est vaine, le chef de l’État n’a que deux choix clairs. Le premier, gouverner avec la représentation nationale. Ainsi, le gouvernement serait formé proportionnellement au nombre de députés engrangés par chaque parti », a clamé Pierre Claver Manganga Moussavou.

« Le deuxième choix est celui de la formation d’un gouvernement pris hors de la représentation nationale. Un gouvernement dont les éléments qui le composent sont soumis à l’approbation de l’assemblée nationale ainsi que la nomination des fonctions de hauts cadres utiles à la réalisation du programme du président de la République », a-t-il poursuivi. Au sortir de ce deuxième forum de la presse du PSD, on connait déjà le prochain : « la provincialisation », chère au leader du PSD.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article